Les références bibliographiques : choisir et lire efficacement

« Qu’est-ce je dois lire ? Est-ce que je lis assez ? Comment comprendre et retenir ce que je lis ?  »

Vous vous reconnaissez dans ces interrogations ? Elles reviennent périodiquement dans l’esprit des jeunes chercheurs.

Lire des ouvrages ou articles universitaires représente une partie non négligeable du travail des doctorants. En écrivant une thèse, on est censé se positionner dans un débat académique : il faut donc prendre connaissance des ouvrages des autres chercheurs sur les thèmes que nous abordons. Cette exigence est une source d’inquiétude et peut mener à un vrai blocage, car on peut perdre beaucoup de temps à vouloir tout lire, sans ordre et sans méthode.

Alors comment lire efficacement et sereinement ? Voici des conseils pratiques qui vous permettront, je l’espère, d’avoir un rapport plus apaisé à la bibliographie.

 

Continue reading →

Finir sa thèse… malgré les contraintes !

Ah, si l’on pouvait faire sa thèse dans des conditions idéales ! Sans problèmes d’argent, sans échéances trop stressantes… Mais c’est rarement le cas. Chaque doctorant fait sa recherche dans un contexte particulier, plus ou moins difficile. Vous avez soit des problèmes de temps, soit des problèmes de financement, soit les deux. Peut-on faire une bonne thèse malgré ces contraintes ?

Devoir être "multitâche", un stress supplémentaire
Devoir être « multitâche », un stress supplémentaire

J’ai posé la question à une jeune docteure qui vient de soutenir sa thèse en sciences de l’information et de la communication, Mariana. Elle a fait sa thèse en 4 ans, en consacrant la dernière année entièrement à la rédaction. Je veux aujourd’hui vous présenter son témoignage qui est utile, non pas en tant que modèle à suivre (chaque situation est différente) mais parce qu’il contient des éléments de réflexion, et même de débat, intéressants.

Continue reading →

Que dire dans sa présentation pendant la soutenance ?

Au début de chaque soutenance, le candidat est amené à présenter son travail au jury et dispose pour cela, généralement, d’une vingtaine de minutes. J’ai souvent observé que cette présentation « donnait le ton » de la soutenance. Un texte ennuyeux sera poliment écouté ; mais un discours qui donne du sens à votre recherche, qui intéresse le jury, qui l’aide à comprendre qui vous êtes et toute la passion que vous avez mise dans votre travail (même s’il est imparfait), ce sera bien mieux ! Vous êtes tout à fait capable de préparer un tel texte, et pour cela je vous donne ici quelques conseils.

Pendant votre soutenance

Une règle d’or  : ne résumez pas votre thèse. Les membres du jury l’ont lue (enfin, normalement). Les rapports de thèse contiennent souvent une sorte de synthèse. Alors, pas la peine de se répéter. Il vaut mieux « mettre en récit » votre recherche, lui donner de la vie et du souffle.

Continue reading →

4 bonnes attitudes pour réussir sa soutenance !

Ah ! la soutenance…. Quand je rédigeais ma thèse, la simple évocation du mot suffisait à faire monter en moi une vague d’angoisse ! Depuis, j’ai assisté à de nombreuses soutenances et je peux dire qu’il n’est pas si difficile de réussir cette épreuve.

Une soutenance au XVIème siècle... ça avait l'air animé !
Une soutenance au XVIème siècle… ça avait l’air animé !

« Réussir » ne signifie pas éviter toutes les critiques, d’ailleurs : elles font partie du jeu. Voici 4 grandes qualités que vous devez cultiver, en tant que candidat, pour montrer au jury le meilleur de vous-même et de votre travail.

Soyez…

Continue reading →

Comment préparer une communication orale?

Imaginez la scène. Vous assistez à un colloque, et l’on passe la parole à un jeune chercheur qui a 20 minutes pour présenter sa « communication ». Visiblement mal à l’aise, celui-ci se raccroche à son texte et commence à lire d’une voix monocorde et plutôt faible. Un ennui discret s’installe dans la salle, les minutes passent tant bien que mal puis l’intervenant vient à bout de sa présentation et laisse la place au suivant.

Sa recherche est peut-être passionnante : mais personne ne le saura, car personne n’a pu le suivre au-delà des trois premières minutes. Avez-vous déjà vécu cela ? Avez-vous déjà été cet intervenant timide ou ce spectateur somnolent ? Probablement, car cette scène est d’une grande banalité !

On oublie souvent d’enseigner aux jeunes chercheurs comment communiquer à l’oral. Il s’agit pourtant d’une compétence cruciale pour diffuser son travail et rencontrer des collègues… et même pour réussir sa soutenance !

Une présentation ennuyeuse est souvent le fait d’un intervenant timide, apeuré, ou mal préparé. Voici 4 règles incontournables pour éviter que votre présentation plonge tout le monde dans l’ennui !

Continue reading →

Doctorants et directeurs de thèse (suite) : vers une relation plus satisfaisante

Chose promise chose due, voici une suite à mon précédent post sur les relations entre doctorants et directeurs de thèse ! Il y a quelques jours j’ai eu une conversation par visioconférence avec Pascale Haag, chercheuse de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, qui travaille sur le bien-être des doctorants, et qui a constitué, avec des collègues, un groupe de travail sur le doctorat. Pendant cette discussion, nous avons cherché à dépasser le stade du constat (et surtout du constat négatif) et à dessiner quelques pistes pour améliorer la qualité des relations entre doctorant et directeur.

Vous pouvez visionner la vidéo de notre entretien juste ici :

Les relations avec son directeur de thèse : pourquoi est-ce (parfois) si difficile?

C’est LE sujet qui anime les conversations entre doctorants et ne peut en laisser aucun indifférent : le directeur (ou la directrice) de thèse. Aborder ce sujet, c’est ouvrir les vannes de toute une gamme de sentiments. Citons parmi les plus fréquents :

  • la peur du jugement (« qu’est-ce que le directeur pense de ma thèse… et de moi ?! ») ;
  • l’espoir démesuré (« aimera-t-il mon travail ? Va-t-il m’aider ? ») ;
  • la colère (« mon travail ne l’intéresse pas, il ne répond même pas à mes courriers… »).

Bref, la relation entre un thésard et son directeur, ce n’est pas un long fleuve tranquille. Je ne prétendrai pas ici faire le tour de cette question, mais commencer à expliquer la source de quelques problèmes relationnels parmi les plus fréquents.

Continue reading →

Je ou Nous? Éternel dilemme de l’écriture académique

C’est une question que se posent aussi bien les néophytes que les chercheurs confirmés : comment s’évoquer soi-même dans un travail de recherche? Peut-on employer le pronom « je »? Est-ce malpoli? Pédant? Ou est-ce au contraire le « nous » qui est pédant?

Ce débat peut sembler de pure forme ; il n’en est rien. Il révèle en fait une controverse plus profonde sur la neutralité du chercheur. Voici des pistes pour vous y retrouver et faire votre choix en toute conscience !

Le chercheur peut-il être neutre ?
Le chercheur peut-il être neutre ?

Continue reading →

Rédiger : comment s’y mettre?

Ça y est, le moment est arrivé… Vous vous mettez à la rédaction ! Une montagne se dresse devant vous : quelques centaines de pages à écrire, au cours desquelles vous allez devoir tisser votre argument de manière claire et documentée. Cela fait un peu peur, il faut avouer ! Et cette peur peut vous faire perdre beaucoup de temps. Voici un petit florilège de conseils pratiques et méthodologiques pour s’y mettre pour de bon et avec moins d’appréhension.

Continue reading →

Trouver un titre à sa thèse

Le titre d’une thèse (ou même d’un article), c’est la cerise sur le gâteau !

On y pense souvent au dernier moment, quand tout est presque bouclé… et le choix peut se révéler difficile dans l’urgence. Or, ne voir dans le titre qu’un élément accessoire et futile serait une erreur. En effet, un bon titre est plus facilement mémorisé ; il véhicule vos idées ou tout au moins suscite la curiosité à leur égard. Bref, il participe à la mission de diffusion de votre travail.

un titre pour sa thèseLa difficulté principale, c’est d’en dire suffisamment, mais pas trop. Un titre trop bavard est ennuyeux ; un titre trop court laisse des éléments importants dans l’ombre.

Un conseil préliminaire : s’il s’agit de votre thèse, il me semble qu’un dialogue avec votre directeur de recherche concernant le choix du titre est souhaitable. Il y a peut-être des pièges à éviter qui sont propres à votre domaine ; il pourra vous en parler. N’oubliez pas de le consulter avant de lancer l’impression !

Il n’y a pas de solution toute faite pour trouver un titre, mais force est de constater, quand on compulse un catalogue de thèses, qu’il existe certaines caractéristiques qui reviennent souvent ; je me suis amusée à classer les titres de thèse en 3 catégories, qui vous aideront peut-être à choisir ce qui vous convient et à comprendre ce qui peut constituer un bon titre, pour une thèse ou tout autre travail de recherche. Pour préparer cet article, j’ai visité le site du fichier central des thèses : suivez ce lien si cela vous intéresse. C’est une source d’inspiration!Continue reading →